Année : 2018

    HEY888888
  • A propos de mon blog
  • « RESSOURCES ET OUTILS »

    « Hypersexualisation? »
    outil pratique contenant des pistes de réflexion, des propositions d’outils et d’animation, des ressources bibliographiques et pédagogiques sur le thème de l’hypersexualisation. Latitude Jeunes, 2009.

    Guide-repères sexualité « Comment réagir aux situations d’hypersexualisation en collectivité? »

    Un guide repère destiné aux encadrants de groupes d’enfants et de jeunes, Latitude Jeunes, 2017.  

    L’association québécoise Le Y des femmes propose sur son site internet des informations, des vidéos et des outils pour aborder l’hypersexualisation et la sensibilisation aux images médiatiques 

    Brochure « A comme Ados »

    qui répond aux questions essentielles qu’une fille ou un garçon, homo ou hétéro, parents, enseignants, éducateurs peuvent se poser sur l’adolescence, Latitude Jeunes, 2012.

    Le site internet de l’exposition « Zizi sexuel »

    répond à presque toutes les questions des 9-14 ans sur l’amour et la sexualité :

    Le site internet www.ifeelgood.be

    de Latitude Jeunes propose de nombreuses informations et publications sur la thématique.
    Besoin d’un avis pour réagir à une situation d’hypersexualisation ?

    Les centres de planning familial des FPS

    constituent des lieux d’accueil chaleureux, où chacun peut trouver un soutien, une aide. Les entrevues se font en toute confidentialité et dans le respect des convictions de chacun. Les centres sont ouverts à toute question liée à la vie sexuelle et affective. Ils peuvent être une réelle ressource pour les jeunes, mais également pour les encadrants témoins de situations d’hypersexualisation:

    • Sensoa est une organisation néerlandophone dynamique qui, en plus de réagir, anticipe aussi l’avenir. Elle travaille sur base de faits prouvés sur des données concernant la santé sexuelle. En 2011, Sensoa a édité la brochure Over de Grens? à destination des parents, reprenant le système des drapeaux abordé dans le Guide-Repères : www.sensoa.be
    • Le Y des femmes de Montréal est une institution québécoise qui contribue à la prévention de la violence, au développement des compétences, de l’estime de soi et de l’autonomie, ainsi qu’à l’épanouissement personnel des femmes et des filles à travers différents programmes adaptés à leurs besoins. Leur sphère d’intervention se situe au niveau de l’hébergement avec soutien psychosocial et communautaire, de l’intégration sociale, culturelle et économique et d’actions préventives et de leadership auprès des femmes et des filles: www.ydesfemmesmtl.org

    HEY888888
  • A propos de mon blog
  • COMMENT AGIR ?

    Afin de réagir au phénomène d’hypersexualisation, des pistes d’intervention existent :

    Nouer le dialogue

    Il ne faut pas avoir peur d’aborder le sujet avec les jeunes, il vaut mieux en parler et prévenir le phénomène que de l’appréhender trop tard. Le dialogue, l’affirmation des valeurs personnelles, le comportement quotidien fournissent aux enfants et aux jeunes des repères qui leur permettront d’aiguiser leur jugement. Différents guides et outils sont à disposition.

    Mettre des limites

    Les parents et les proches sont des acteurs primordiaux dans l’éducation à une sexualité idéale. Les occasions de la vie peuvent servir de base pour faire réfléchir les jeunes à la banalisation de la sexualité et les aider à développer leur estime et leur affirmation. Poser des limites leur permettra de fixer des repères dans leur vie relationnelle. Tout en posant des limites, il faut rester à l’écoute de l’enfant pour comprendre son ressenti et son point de vue.

    Positiver la sexualité

    Il faut briser les idées fausses de l’hypersexualisation en parlant de la sexualité aux jeunes de façon positive et saine, tout en répondant à leur curiosité et en leur faisant comprendre que l’amour, ce n’est pas ce qu’on voit dans les films pornos. Un jeune informé saura qu’une relation épanouie se base sur la liberté, l’égalité et le respect. Aborder le sujet de la sexualité, ce n’est pas seulement parler des dangers (maladies, les abus, etc.), c’est aussi apporter une vision positive.

    Sensibiliser à la diversité

    La pornographie perpétue une vision formatée et préconçue de la sexualité. Il est dès lors important pour les jeunes de découvrir la diversité des relations intimes et de ses représentations sans se fier à ce que le porno véhicule.

    Identifier les besoins et les valeurs

    Il est primordial pour les jeunes de pouvoir identifier leurs besoins, leurs préoccupations et leurs valeurs dans le respect de l’autre, mais aussi affirmer leur différence.

    Éveiller l’esprit critique

    La société et les médias proposent des modèles sexuels stéréotypés et des rôles prédéfinis pour les femmes et les hommes. Par conséquent, il est crucial de démonter ces idées et d’apprendre aux jeunes à faire preuve d’esprit critique face à ce genre d’images pour qu’ils puissent se montrer respectueux de l’égalité dans leurs relations.

    Développer l’esprit critique
    Pour ne pas être la cible des produits marketing et médiatiques, les jeunes doivent absolument se forger un esprit critique pour pouvoir absorber avec discernement les images et les messages qu’ils reçoivent.

    Que faire en tant que parent ?

    • Il ne faut pas avoir peur de prendre position, même si c’est difficile, il faut être clair sur ses principes.
    • Sans pour autant nier l’importance du physique, il est important de valoriser les réussites personnelles de vos enfants.
    • Il ne faut pas acheter de produits dont la promotion repose sur la sexualisation débridée ou encore les stéréotypes sexistes. Le boycott, voire la plainte pour message sexistes peuvent constituer des pistes d’action.
    Vidéo sur le rôle que les parents peuvent jouer : https://www.youtube.com/watch?v=-8uOnQyHy7w

    Que faire en tant qu’animateur ou animatrice?

    Bien que de nombreuses situations différentes puissent se présenter, voici une synthèse des différents comportements qui permettent de réagir face aux situations d’hypersexualisation:
    • Être vigilant quand certaines activités sont proposées (multimédia, chorégraphie de clips vidéos, jeux à connotation sexuelle, etc.)
    • Traiter les situations d’hypersexualisation comme n’importe quelle autre situation. Utiliser cette situation comme prétexte à la discussion.
    • Rappeler le cadre de ce qui est autorisé ou pas. Pour ce faire, il faut se référer à des écrits officiels: la loi, le règlement d’ordre intérieur, le projet pédagogique, etc.
    Pour le jeune, le fait de participer à l’activité ou à un séjour de vacances dans la structure induit qu’il accepte ces règles. Les jeunes peuvent cependant ne pas être d’accord avec ces règles, et cela peut mener à une discussion (sans nécessairement changer les règles, ou via une argumentation pour les modifier).
    • Ne pas traiter seul une situation mais travailler en équipe et, si possible, avec des outils qui permettent d’être objectif.
    • Questionner sans juger les jeunes afin d’avoir un maximum d’éléments avant d’analyser une situation. Poser des questions ouvertes. Chercher l’intention positive.
    • Organiser des discussions avec les jeunes par rapport à l’hypersexualisation, à l’aide d’images de publicité, de clips vidéo, etc.
    • Pour favoriser la réflexion, il faut avoir recours à des éléments de la réalité des jeunes : émissions de télévision, paroles de chansons, vidéos, etc.
    • Il faut pouvoir remettre son propre comportement en question ou celui d’autres adultes. Quel est l’effet du comportement ou des habitudes d’autres adultes sur les jeunes (tenue vestimentaire, discours, etc.) ?

    HEY888888
  • A propos de mon blog
  • « LES DANGERS »

    La sexualité est un facteur essentiel de la vie relationnelle, elle permet notamment aux jeunes de devenir adulte et d’entrer en rapport avec eux-mêmes. L’hypersexualisation des enfants et des plus jeunes peut pour sa part, avoir des conséquences néfastes sur leur développement psychologique et leur vie relationnelle.

    À titre d’exemples, les phénomènes suivant peuvent apparaitre :
    • Des distorsions de la réalité (idées fausses sur l’anatomie et les attentes sexuelles).
    • Des attentes et des perceptions irréalistes sur la sexualité entrainant des désillusions.
    • Des difficultés relationnelles où les jeunes pensent que le porno c’est la réalité.
    • Des questionnements par rapport à la « normalité ».
    • Des relations sexuelles plus précoces (précocité deux fois plus fréquentes chez les jeunes qui regardent du porno).
    • Une vulnérabilité accrue chez les filles, qui ont du mal à s’affirmer dans la relation.
    • Un plus grand nombre des infections sexuellement transmissibles.
    • Des troubles du comportement alimentaires.
    • Une tendance à se dévaloriser, à avoir une faible estime de soi.
    • Une tendance à la dépression.

    This is

    leggera

    a theme in progress
    built on bootstrap
    how I learn stuff
    how we do it