Parution de “La traite des êtres humains” par Charles-Eric Clesse

  • Date : 30/12/2013
  • Périmètre : Européen
  • Auteur : Charles-Eric Clesse
  • Source : Recommandation
  • Référence : Larcier, décembre 2013, 1040 pages
  • sous-titre :Droit belge éclairé par les législations française, luxembourgeoise et suisse"
 
La traite des êtres humains  – Droit belge éclairé par les législations française, luxembourgeoise et suisse”, par Charles-Eric Clesse, Éditeur : Larcier, 1040 pages

Cet ouvrage est divisé en quatre parties.

– La première, descriptive, détaille les normes nationales et internationales qui sont analysées dans les trois autres grandes parties. Il décrit également les nombreux acteurs qui interviennent en matière de trafic et de traite des êtres humains et de marchands de sommeil.

– La seconde étudie les incriminations reprises aux articles 77bis de la loi du 30 avril 1999 sur l’accès au territoire, le séjour, l’établissement et l’éloignement des étrangers, et 433quinquies et decies du Code pénal. Cette analyse approfondie est précédée d’une dimension philosophique incontournable en la matière : la dignité de la personne humaine. Cette notion, au coeur même des incriminations, permet de mener une réflexion fondamentale sur l’éventuelle nécessité d’incriminer des actes tels que l’esclavagisme ou le travail forcé.
Après ce préambule fondamental pour la compréhension de la ratio legis, l’auteur aborde alors les sept incriminations majeures : le trafic, les cinq formes de traite des êtres humains et la pratique des « marchands de sommeil ».

– La troisième partie est centrée sur les victimes. Leur prise en charge est fondamentale dans un État démocratique. Mais des questions importantes se posent comme celles de la prise en charge inconditionnelle des victimes, ce que la Belgique ne souhaite pas, ou de l’aide qui peut leur être apportée par la Justice, par le biais de la commission d’aide aux victimes, ente autre.

– la quatrième et dernière partie approfondit certaines questions procédurales.

Lutte contre la traite au Luxembourg : faire plus de place à la société civile Protection des victimes de traite des êtres humains